14 juillet 2006

PROBLEMATIQUE

La Coopérationdécentralisée en Afrique s'intéresse habituellement au monde rural.

Les villes, en général le milieu urbain, sont très peu concernées:construction d’écoles, de postes de  santé, formation des élus, échanges d'expériences... autant de domaines qui intéressent les villes,les collectivités locales situées en  milieu urbain, !...

Mais  hélas, les partenaires à la coopération décentralisées semblent ne pas faire du milieu urbain leur priorité.

Et pourtant...la ville africaine peut constituer  un espace d'intervention intéressant  et ceci pour plusieurs raisons.

La première c'est que les populations du milieu urbain africain sont très vulnérables face aux crises multiformes qui secouent le monde moderne.

En effet dans un monde en mutation , où les valeurs de solidarité reculent de jour en jour, où les individus se replient sur leurs groupes claniques ou familiaux, pire, sur eux-mêmes, les couches sociales les plus déshéritées des villes africaines vivent dans une précarité aggravée .

Les collectivités locales seront alors interpellées pour apporter dans le cadre d’une administration de proximité  des réponses aux attentes des population.

Elles auront dès lors la lourde mission de restaurer la solidarité africaine dans un contexte où ladite solidarité est en recul au point de menacer l’équilibre sociale. 

La seconde raison qui donne un intérêt certain à la coopération décentralisée avec les collectivités locales urbaines d'Afrique est liée au fait que ces dernières sont le réceptacle des populations rurales.

En effet, la crise économique qui frappe les pays africains entraîne un exode massif des populations rurales en ville à la recherche d'un emploi.

Les nouveaux arrivants seront  alors une  charge supplémentaire pour les collectivités locales d'accueil. Car ils ont à l'instar de tous les citoyens de

la République

le droit d'accéder aux services sociaux de base.

Mieux pour rétablir l'équilibre, au profit de ces nouveaux administrés, les collectivités locales d'accueil seront dans l'obligation de formuler des politiques publiques de justice sociale dans lesquelles ils pourront s'intégrer:mise en place de programmes de nutrition pondérale en faveur de la petite enfance, organisation de formation diplomates courtes pour les jeunes en échec scolaire, encadrement des groupements féminins, qui ont grandement besoin d'accéder au micro crédit.

Sur ce dernier point il faut noter que la féminisation de la pauvreté dans les villes africaines rend urgent la mise  en oeuvre de politiques économiques locales favorisant les activités génératrices de revenus pour les femmes.

Le leadership féminin trouve d'ailleurs par l'occasion de nouvelles opportunités pour éclore.

Posté par dakarplateau à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur PROBLEMATIQUE

Nouveau commentaire